Offre d’achat immobilier : les étapes à suivre

Vous êtes tombé amoureux d’une maison ? C’est bien, mais quelles sont les étapes à suivre pour faire une offre d’achat ? Vous devez peut-être penser à fixer le prix que vous pouvez payer, qui doit aussi être un prix raisonnable pour le vendeur. Vous pouvez aussi demander à ce qu’on ajoute une autre clause aux conditions de départ. Mais sachez que le prix de la maison dépendra de sa qualité et des conditions dans lesquelles elle a été vendue. Pour connaitre la suite des procédures à suivre, lisez cet article.

loi-achat-appartement

Travailler avec un agent immobilier ou travailler seul ?

               Avant même la recherche de maison, vous devez d’abord être préapprouvé pour un prêt par une banque ou autre institution financière. Surtout, n’attendez pas d’avoir trouvé la maison idéale avant de demander l’approbation de la banque.

               Généralement, il sera plus facile de travailler avec un agent immobilier lorsque vous avez le projet d’acheter une maison. En effet, les démarches à entamer pour cela nécessitent l’intervention d’un professionnel. Et l’agent immobilier sera apte à vous guider durant le processus de recherche et même pour la proposition d’offre. Le seul inconvénient est le coût. Sauf que cet investissement est rentable sur bien de points.

               Mais si vous avez des connaissances sur la manière dont il faut faire pour acheter une maison, vous pouvez économiser plus d’argent en travaillant seul. Malheureusement, vous prenez des risques de faire des erreurs et de compliquer la situation. En plus, les vendeurs font plus confiance aux agents immobiliers.

               Une fois que vous aurez trouvé la maison idéale, pensez aussi à faire une inspection de la maison. L’idéal est de faire appel à un inspecteur de maison pour confirmer ce vous avez vu et pour relever les détails que vous avez omis. Vous devriez aussi faire appel à un expert qui peut estimer la valeur de cette maison suite aux informations qu’il a recueillies.

Comment connaitre le cout exact de la maison ?

               L’analyse comparative du marché permet de fixer rigoureusement le prix de vente d’un bien immobilier sur la base d’éléments incontestables : les caractéristiques du bien ainsi que les prix du marché locaux. Vous pouvez prendre ces informations auprès des agences immobilières diverses.

               Chaque maison a leurs propres particularités. La plupart des cas, ces derniers ne figurent pas dans le descriptif de vente. Vous devez donc inspecter en détail ce bien immobilier pour noter ces particularités. Peut-être que toutes les salles de bain de la maison ont été rénovées. Ce qui signifie que vous n’avez pas besoin de faire des réparations prochainement.

               Informez-vous aussi sur les tendances du marché actuel. Votre région peut être un marché d’acheteurs ou encore un marché de vendeurs. Pour le premier type de marché, il y a possibilité de faire des négociations. Pour le deuxième type de marché, la négociation se fera plus difficilement.

               En plus de l’ACM, vous devez aussi prendre en considération la concurrence entre acheteurs et la concurrence entre vendeurs. Normalement, s’il y a beaucoup de maisons et de propriétés dans votre ACM c’est que le vendeur a beaucoup de concurrents. Vous vous trouvez donc dans un marché d’acheteurs.

loi-astuces

Comment se préparer pour l’offre officielle ?

               Pour commencer, vous devez faire venir un expert dans cette maison pour qu’il puisse réaliser une inspection avant la rédaction finale de l’offre. L’expert mettra en évidence toutes les choses que vous n’avez pas remarquées, ou en revanche vous pourriez voir des détails que l’expert a oubliés.

               Même si beaucoup de lois similaires régissent la transaction immobilière, vous devez tout de même prendre connaissance des lois de votre région. Cela vous permettra d’avoir un contrat type pour ce genre de processus. Si au cours de la recherche vous avez des doutes, surtout n’hésitez pas à demander les avis d’un avocat ou d’un expert juridique.

               L’étape suivante consiste à préparer l’offre écrite. En effet, un accord oral semble encore caduc de nos jours. Vous devez donc préparer un contrat écrit en vue de la proposition d’une offre d’achat.

               Une offre d’achat doit être composée par plusieurs informations. Il ne suffit donc pas de mettre seulement le prix de la maison, vous devez inscrire : l’adresse et la description de la maison,  le prix de vente, les termes spéciaux, la promesse du vendeur de transmettre le titre de propriété, la date de clôture de la vente, le prix des arrhes, les méthodes d’ajustement des impôts fonciers, la déclaration qui montre le moyen de paiement de l’assurance des titres et des inspections, la clause qui autorise les acheteurs à faire une inspection de dernière minute, le délai de l’offre et les éventualités.

               Lorsque nous parlons d’éventualité, nous voulons parler des conditions que vous devez respecter pour pouvoir acheter la maison. L’éventualité la plus commune est que l’acheteur doit avoir un financement venant d’un établissement prêteur. Si le prêt n’est pas accordé, le contrat n’est plus valable.

               Les arrhes présentent tout l’argent que vous devez envoyer en même temps que l’offre pour faire preuve de bonne foi et d’honnêteté quant à l’achat véritable de la maison. Si vous avez travaillé avec un agent immobilier, c’est l’agence qui doit tenir cette somme jusqu’à la négociation.

Comment négocier ?

               Si vous avez envie de sortir vainqueur face à l’acheteur, vous devez remplir des qualités et des conditions précises. Si vous considérez la situation avec une position ferme et inébranlable, vous aurez plus de chance d’obtenir le prix que vous souhaitez durant la négociation.

               Les motivations d’achat du vendeur sont aussi un point très important pour la négociation. Par exemple, si le vendeur a besoin de vendre la maison rapidement, vous aurez plus de chance d’obtenir un prix avantageux. Si le vendeur est en pleine mutation professionnelle ou dans une procédure de divorce, vous aurez plus de chance de gagner haut la main la négociation.

               Il se peut que le vendeur accepte votre première offre dans l’immédiat. Mais généralement, il reviendra avec vous avec une contre-proposition qui peut inclure un prix de vente différent du premier. Lorsque vous aurez cette contre-proposition, prenez le temps de bien l’étudier.

               À partir de ce moment, la balle sera dans votre camp. À vous de choisir si vous acceptez ou si vous déclinez la contre-proposition du vendeur. Et si vous pensez qu’il peut encore avoir une négociation en plus, vous pouvez renvoyer une contre-proposition et ainsi de suite.

Une réflexion au sujet de « Offre d’achat immobilier : les étapes à suivre »

  1. Je viens d’acheter ma toute première maison grâce à vos conseils. Tout s’est passé tellement vite, car le vendeur a tout de suite accepté ma première offre. À ce qu’il parait, il avait besoin d’argent pour son mariage. Je voulais vous remercier pour ces conseils judicieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *