chèque paiement

L’histoire du chèque

Retour sur les origines du chèque

Malgré la profusion de nouveaux moyens de paiement, le chèque bancaire est toujours fortement plébiscité. Retour sur ses origines.

La naissance des premiers chèques

En 1742, le monopole quant à l’émission des billets de banque revenait à la banque d’Angleterre. Les banquiers privés n’ayant plus la possibilité d’émettre du liquide, ils ont eu l’idée de créer une monnaie scripturale : le chèque. Les clients avaient ainsi la possibilité de s’acquitter des sommes leur étant dues sans forcément disposer d’argent liquide. Dans l’Hexagone, les « mandats blanc » permettaient de retirer de l’argent auprès de la Banque de France dès 1826. Ce n’est qu’en 1865 que les chèques ont commencé à servir comme moyen de paiement.

Un mode de paiement réglementé

Le succès du chèque donne naissance à des dispositions plus strictes. Le chèque barré est ainsi mis en place dès 1911. Des lois promulguées en 1917 et 1926 ont par la suite pénalisé l’émission des chèques sans provision. En 1940, certains paiements devaient obligatoirement s’effectuer par chèque afin de lutter contre le marché noir. La loi Murcef promulguée en 2001 encadre par exemple les rejets de chèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *