outil travail

Comment se fournir en outils de travail ?

Disposer d’outils aux normes et adaptés à la nature du travail demandé est essentiel pour réaliser les tâches qui vous sont assignées dans les meilleures conditions. Gage de sécurité et d’un travail de qualité, ils se choisissent avec soin. Découvrez les critères à retenir pour acheter vos outils.

À chaque métier son outil

Tous les métiers possèdent des outils différents alors voici quelques exemples pour vous aider à vous repérer.

Maçonnerie

Sur les gros chantiers, il est courant d’utiliser bétonnière, tractopelle, marteaux-piqueurs et autres appareils électriques pour la réalisation des gros œuvres. Pour les petits ouvrages, le maçon utilise plus souvent plusieurs outils manuels. Il utilise notamment des outils du sol comme la pelle et la pioche, pour creuser.

Il lui faut également un double mètre ruban métallique et différents outils d’ajustement. Le niveau à bulle et l’équerre de maçon font partie des équipements indispensables pour s’assurer que les cotes de l’infrastructure correspondent parfaitement aux plans du projet. L’artisan s’équipe généralement d’un porte outils pour ranger son matériel et l’avoir à portée de main, à tout instant.

Pour préparer le mortier et les plâtres, il mélange les différents composants dans une auge ou un bac à gâcher, en fonction de la quantité de matériaux dont il a besoin. Il utilise ensuite une taloche, une truelle ou un plâtroir pour appliquer celui-ci.

Menuiserie

Le menuisier utilise entre autres des outils de traçage, de sciage et de frappe. Équerre, mètre pliant et compas lui permettent de tracer chaque pièce nécessaire à la fabrication de son ouvrage. Pour les petites pièces en bois, il se sert d’un pied à coulisse pour en vérifier le diamètre ou l’épaisseur.

Les outils de découpe du bois diffèrent suivant la forme, la taille et l’aspect souhaités. Scie à dos, à guichet, circulaire ou sauteuse, le choix de l’outil dépend de la précision des découpes recherchée. Pour les finitions et la gravure, le menuisier utilise râpes, rabot et ciseaux à bois. Il alternera marteaux, massette et maillet pour assembler les pièces entre elles pour éviter les à-coups. L’artisan fixe la visserie à l’aide d’un tournevis, se sert de clous ou de chevilles pour maintenir les pièces ensemble, selon les modes de travail. Au besoin, il utilisera une pince ou une tenaille pour retirer les fixations mal posées.

Chef de chantier

Le chef de chantier a principalement une mission de supervision, et donc orientée vers les tâches administratives. Il assure la gestion du personnel, depuis leur embauche, à l’établissement du planning et la répartition des tâches journalières. Il se charge également des commandes de matériel, et s’assure que le budget et les délais sont tenus. Il revient aussi au chef de chantier de faire respecter les consignes de sécurité obligatoire sur le chantier. Il utilise surtout un ordinateur doté de logiciels de gestion de personnel et de stock, pour établir le récapitulatif des activités de la journée. Il a également besoin d’une connexion internet pour transmettre son rapport au conducteur de travaux.

Où acheter son matériel ?

Magasins spécialisés

Si cela vous permet d’être indépendant, l’achat d’outils représente une dépense relativement lourde. Investir dans les meilleurs outils disponibles sur le marché est l’idéal pour une utilisation régulière ou intensive. Plusieurs gammes d’outillages sont couvertes par une garantie longue durée, vous laissant le temps de rentabiliser votre achat s’ils sont bien entretenus. Les choisir dans les magasins spécialisés vous permet de tester les outils et de vous assurer de les avoir bien en main. Certains organisent régulièrement des séances de démonstration pour présenter les produits aux bricoleurs amateurs et aux professionnels. Des conseillers qualifiés sont présents sur place pour vous orienter vers les produits les mieux adaptés au type de chantier que vous gérez.

De nombreux magasins spécialisés proposent du matériel d’occasion. Il s’agit souvent d’équipements rendus par leurs anciens propriétaires et reconditionnés pour garantir la sécurité du prochain acquéreur. Parfaitement fiables et résistants, ils offrent de belles opportunités de vous équiper à moindre coût.

Internet

Acheter en ligne vous évite de prospecter dans plusieurs magasins. Il existe des comparateurs qui vous permettent de connaitre les fonctionnalités standards des outils, des personnalisations possibles selon les marques et les modèles de godets, chenilles ou autre, comme sur TR Conseil. Alors comment choisir l’équipement qui convient à votre métier ? Vérifiez notamment les marques partenaires des sites de vente spécialisés et le type d’articles qu’ils proposent. La plupart d’entre eux fournissent des fiches de chaque produit détaillant les usages, la durabilité et la puissance de l’appareil pour les machines.

Pour les engins de chantiers, les vendeurs en ligne indiquent le type de moteur, les dimensions, le poids, le volume de chargement maximum, ainsi que les configurations. Cela vous donnera une idée précise des godets compatibles avec la mini pelle, par exemple, ou s’il s’agit d’engin sur roue ou sur chenille caoutchouc.

Tout comme les magasins spécialisés, les vendeurs en ligne offrent plusieurs options de paiement. Vous pourrez ainsi demander un financement ou choisir de payer en 3 fois pour faciliter l’acquisition du matériel. Autre avantage d’internet, de nombreux vendeurs offrent la livraison.

Particuliers

De nombreux particuliers choisissent de réaliser les travaux eux-mêmes pour réduire les coûts du projet. La majorité privilégie la location pour pallier les besoins ponctuels de matériels, tandis que d’autres investissent dans des outils dont ils n’auront plus l’utilité après l’achèvement du chantier. Il est courant de revendre ses équipements pour récupérer une partie du montant et le réinvestir dans un autre projet ou pour les travaux de finition.

L’achat auprès de particuliers constitue une alternative simple et peu onéreuse pour un autoentrepreneur. Avant de finaliser l’acquisition, il est toutefois conseillé de vérifier l’état de l’outil. Assurez-vous également que les conditions vous conviennent concernant le prix, les modalités de paiement, la livraison et les clauses de garantie.

Prendre soin de son outillage

Un entretien adéquat permet d’optimiser la durée de vie de votre équipement. Malgré l’impression de désordre qui règne sur un chantier, celui-ci fait l’objet d’une réelle organisation pour favoriser la productivité.

Rangement

Un chantier bien rangé est indispensable pour assurer la sécurité du personnel présent sur le chantier. Cela facilite en outre la gestion des stocks de matériaux et d’outils nécessaires à la réalisation du projet. Pour éviter d’encombrer inutilement le chantier et gérer intelligemment le budget, les approvisionnements suivent un calendrier précis. Le rangement permet d’anticiper les manques et de prévoir les commandes à l’avance en tenant compte des délais de livraison.

Il est généralement recommandé de prévoir un emplacement fixe pour stocker le matériel BTP. Choisissez un endroit avec le moins de circulation possible et respectant au mieux les règles de conditionnement des équipements de chantier. Idéalement, installez les rangements dans un coin peu affecté par les vibrations causés par le déplacement des engins et les martellements, pour éviter les chutes d’objets. Prévoyez un emplacement à l’abri de la lumière et de la poussière pour tout l’outillage. Les produits chimiques devront être disposés dans un endroit protégé de la chaleur et de l’humidité.

Une fois l’emplacement trouvé, investissez dans des rangements adaptés à chaque famille d’outils. Des containers et armoires de stockages aérées, mais que vous pourrez verrouiller garantiront la sécurité du matériel entreposé. Les boîtes et bacs vous seront utiles pour ranger la visserie et le petit matériel.

Déplacement

L’utilisation d’engins lourds est devenue courante sur les chantiers pour gagner du temps sur la réalisation, sans négliger la qualité du travail. Déplacer les machines nécessite de grandes précautions pour éviter les accidents. Sur la plupart des chantiers d’envergure, un convoyeur spécialisé est chargé de livrer et décharger le matériel. Ils possèdent les compétences et l’équipement nécessaire pour emballer les machineries lourdes, soulever et déplacer votre matériel sans risque de dommages.

Le déplacement des engins de chantier par la route se fait à l’aide de camions routiers ou de remorque porte-engin, en fonction de leurs dimensions et de leurs poids. Ces véhicules sont habituellement équipés de rampes métalliques et antidérapantes pour faciliter le chargement. Pour certains matériels, il est nécessaire d’utiliser un lève-palette. Les engins les plus gros sont déplacés lors d’un convoi exceptionnel pour la sécurité des autres véhicules.

Nettoyage

Il contribue à préserver le matériel et son état de fonctionnement. Le nettoyage est assez chronophage. Toutefois, le réaliser régulièrement aide à mieux gérer le temps indispensable pour les entretiens futurs.

Il inclut le lavage sous haute pression des engins de chantier et bennes, le lavage des petits outils comme les pinceaux, les seaux, les bacs pour éviter qu’ils s’entartrent ou s’encrassent. Les résidus de ciments, de colles, de solvants, de peintures sont difficiles à enlever s’ils ne sont pas retirés régulièrement. Vous risquerez donc de perdre en précision. Il existe dans les magasins spécialisés des produits spécifiques pour chaque famille d’outils.

Pour chaque chantier, il est recommandé d’aménager une aire de lavage sur place, doté d’un système de récupération d’eau. Cela évite d’inonder l’espace et de garder un environnement de travail sain.

Vous disposez de nombreuses options pour vous équiper correctement en tenant compte de vos besoins, du budget et de l’amortissement du matériel. N’hésitez pas à contacter le vendeur pour connaitre en détail les spécificités du matériel qui vous intéresse.